• L’asclépiade dans mon enfance

        Enfant, j’habitais un petit village de la Meuse, et je me souviens de cette ‘’vielle dame’’ qui vivait pas très loin de la maison. Tous les étés, elle avait pour habitude de nous apporter de drôles de plantes qu’elle appelait ‘‘perruches’’.  Ces plantes devaient être mises autour d’un verre rempli d’eau, en prenant soin de mettre une soucoupe sous le verre, sous peine de trouver quelques auréoles  sur le meuble. Mais avant de partir, elle nous racontait, que lorsque les perruches auraient assez bu, elles s’envoleraient. Alors afin de vérifier ses dires, je me précipitais  dès mon réveil, vers ces ‘’drôles oiseaux’’, bien installer autour de leur verre. Mais un jour, comme ‘’la vieille dame’’ me l’avait si bien dit, plus de perruches: elles avaient pris leur envol !. Aujourd'hui, je viens de retrouver cette plante, et pour faire connaître  à ma fille se que j’ai ressenti lorsque j’avais son âge, j’ai décidé ‘’d’adopter 5 oiseaux’’ en espérant qu’ils prendront leur envol et iront ce reproduire dans mon jardin.  

    5.jpg

    L’asclépiade commune, herbe aux perruches ou herbe à la ouate est considérée comme de la mauvaise herbe en Amérique du nord, dont elle est originaire. Cette vivace est en effet très envahissante, elle s'étale rapidement par des rejets souterrains. C’est une plante qui séduit pour ses petites fleurs roses et parfumées en été, mais aussi pour ses gros fruits vert pâle qui apparaissent à l'automne sur un pédoncule retourné appelé ‘’ perruche’’.  C’est à la fin de l'hiver, que les fruits libèrent de nombreuses graines pourvues d'aigrettes soyeuses et nacrées. L'asclépiade produit un suc odorant qui attire de nombreux insectes comme les abeilles et les papillons. En Amérique du nord cette plante toxique est consommée par la chenille du papillon monarque  qui devient toxique grâce à elle. Ce qui lui permet d’échapper à de nombreux prédateurs. Bien que très toxique, certaines parties de l'asclépiade peuvent se manger à condition de les faire bouillir.

    signature 1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :